Notre démarche de formation et d’intervention

 

L’objet de ce catalogue est de montrer l’éventail de nos interventions, plutôt que des solutions toutes faites à des problèmes toujours différents. Nos propositions sont donc à prendre comme telles : un cadre qui doit être adapté à votre demande, à vos contextes particuliers, à vos projets propres.

Ce sera l’objectif d’une première prise de contact : construire avec vous un projet de formation répondant à vos attentes.

Individu et collectif

Dire le travail, au singulier et en collectif : c’est le fondement de notre démarche.

Nous concevons le travail comme une activité engagée vis-à-vis d’autrui pour contribuer à la reproduction et au développement de la vie sociale. Tout travail, même solitaire, est inscrit dans du collectif. Mais tout travail est aussi singulier. Même dans des tâches apparemment monotones et identiques, chacun se débrouille à sa manière de ce qu’il a à faire.

Aussi les dispositifs que nous proposons, qui visent à dire, comprendre, faire connaitre et reconnaitre le travail, combinent de diverses manières le singulier et le collectif.

Dire, écrire, partager

L’accent que nous mettons sur le passage à l’écriture s’inscrit dans cette logique : l’écriture n’est pas une fin en soi, mais un moyen d’explorer, de découvrir et de redécouvrir ce qu’on fait, ce qu’on sait faire. D’un côté, écrire est toujours une démarche personnelle, révélatrice d’un style, d’une personnalité, d’une manière de penser ; de l’autre, le document écrit se prête à l’échange, à la diffusion, à la socialisation.

Le travail en groupe d’atelier ou de formation est un lieu privilégié de rencontre entre la singularité de l’expression (je dis ce que je peux dire de la façon dont je crois juste de le dire) et la nécessité du partage de l’expression (à quoi bon s’exprimer si ce n’est pour ne jamais être entendu ?).

Dire le travail n’est pas tout : pour des interventions en complémentarité

Au-delà, dans une logique d’intervention ou d’accompagnement au niveau d’une équipe ou d’un organisme, il s’agira de spécifier les objets de travail de chaque lieu. Un groupe d’expression sur le travail ou d’analyse de pratiques ne remplace pas une réunion syndicale ni un CHSCT : l’objet n’est pas le même. Cependant, dans un tel groupe peuvent émerger des situations qui correspondent à une problématique collective et attendent une réponse institutionnelle. Dans ce cas, il revient à chacun, en tant que travailleur, de saisir les instances compétentes pour traiter le problème.

Dire Le Travail soutient l’émergence d’une parole juste et authentique par rapport au travail ; elle ne se substitue pas aux instances déjà engagées dans le traitement des questions collectives. Nous pensons que ces manières distinctes d’aborder les questions du travail se complètent et sont appelées à se renforcer mutuellement.

Une instance de concertation ou une délégation syndicale peut demander une intervention Dire Le Travail pour soutenir la parole de celles et ceux qui travaillent ; une intervention Dire Le Travail peut renforcer l’assurance, la pertinence, la capacité d’analyse des travailleurs sur les situations qu’ils vivent, et leur permettre de participer avec plus d’aisance et de force aux discussions larges sur les enjeux de leur travail au quotidien.

Quel financement ?

Nous sommes à votre disposition pour toute question quant à nos tarifs et les solutions possibles de financement de ces formations et interventions :

contact@direletravail.coop – 06 75 91 13 49.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *